GARABANDAL, la Voie du Salut Index du Forum GARABANDAL, la Voie du Salut
Apparitions de la Sainte Vierge de 1961 à 1965
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion

Rome gnostique
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GARABANDAL, la Voie du Salut Index du Forum -> ACTUALITE -> EGLISE et CONTRE-EGLISE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Dim 7 Mai - 15:57 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Des messages occultes dans les vidéos de Bergoglio


http://novusordowatch.org/2017/05/pope-video-may-2017/

Il faut se méfier de ces vidéos. Mieux vaut les regarder sans le son.

Comme l'article est en anglais et assez long, voici un résumé:
Dans la vidéo du mois de mai, deux choses sont contraires au vrai catholicisme (en dehors des tenues indécentes): le message et les symboles.

Le message:
Les images montrent toutes sortes d'Africains, dont les vêtements indiquent les fausses religions (islam, vaudou...), qui se regardent dans des miroirs. Mais la misère de la guerre détruit le miroir. Un fragment est récupéré par un Chrétien. Il le montre à une autre personne, qui se met à sourire dans le reflet du miroir.

Le message s'intitule "Chrétiens d'Afrique, témoins de paix". Le texte (traduction officielle en Français):

Citation:

Quand nous regardons l'Afrique, nous y voyons bien davantage que ses grandes richesses naturelles.

Elle conserve sa joie de vivre au milieu d'un très riche patrimoine intellectuel, culturel et religieux.

Néanmoins, nous ne pouvons ignorer les guerres fratricides qui déciment les populations et détruisent leurs richesses naturelles et culturelles.

Unissons-nous à nos frères de ce grand continent et prions ensemble pour les Chrétiens d'Afrique, afin qu'ils rendent un témoignage prophétique de réconciliation, de justice et de paix, en prenant pour modèle Jésus miséricordieux.


On remarque que le patrimoine "religieux" de l'Afrique n'est pas précisé. Et si on se fie aux images, ce n'est absolument pas le patrimoine catholique, mais au contraire une diversité de fausses religions.

Ensuite, on ne prie pas "avec nos frères catholiques", mais "avec nos frères africains, pour les chrétiens d'Afrique"... Et que doivent-ils faire? Témoigner de la réconciliation, et pas du Christ. Et le modèle de cette conversion à la paix matérielle dans la diversité est censé être "Jésus miséricordieux", ce qui est un blasphème puisque le seul vrai Dieu est mis au service d'une paix naturaliste qui reconnaît le mensonge comme une religion.


Les symboles:
Au moment où Jésus est mentionné, un visage blafard apparaît en arrière-plan (0:42). Il s'agit d'une peinture murale à l'arrière. Ce procédé est employé dans les images des témoins de Jéhovah. Cette intrusion est un procédé typiquement sataniste.



Une coïncidence? Impossible: la création de ces vidéos est confiée à des professionnels grassement payés. Or, le nom de ces entreprises est gnostique: il utilise le langage symbolique (AdHoc Prucciones).


L'autre symbole occulte est le miroir. L'image dans le miroir symbolise la méditation enseignée lors de l'initiation à la gnose, et qui permet à l'âme de connaître dès cette vie sa partie "divine" en accédant au monde "intermédiaire". Ce monde "intermédiaire", qui est une croyance des gnostiques, est le monde des esprits, entre la Terre et le Ciel. Cette théorie est incompatible avec la véritable religion catholique. Or, Bergoglio parle de "message prophétique" au moment où le visage blafard apparaît et où le sourire revient dans le reflet du miroir: cette "prophétie" vient du monde "intermédiaire". Et c'est la méditation, la science occulte, qui rend le sourire et la paix.



[On notera la similitude avec le faux Secret de Fatima rédigé par Ratzinger: pour indiquer qu'il s'agit d'une prophétie, ce message indique que la vision est vue "comme dans un miroir", c'est-à-dire dans une méditation inspirée par les esprits.
Qui pourra prétendre que le Vatican n'est pas gnostique?]


Dernière édition par Zélie le Dim 28 Mai - 17:02 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Mai - 15:57 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Mai - 07:34 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

La gnose:
Bon, on ne va pas faire un cours sur la gnose vaticandeuse, mais il faut bien en parler, parce qu'il y a deux points importants: le NOMBRE et la PARTICIPATION.

"Gnose", ça veut dire "connaissance", et c'est le "G" sur les symboles de la FM.
Quelle est cette connaissance? Principalement que l'âme est DIVINE. (Je n'ai pas dit "à l'image de Dieu", mais bien "divine").


Résumons: l'univers est tout et il est divin. L'univers a toujours existé. Les âmes sont issues de cet univers divin par émanation, et elles sont donc divines.

Manque de bol, les hommes sont dans l'ignorance de leur divinité. Mais grâce à l'illumination, ils peuvent prendre conscience de leur divinité, waouw (on voit Lucifer, le "porteur de lumière" arriver avec ses gros sabots).

Une initiation permet d'apprendre à faire "monter" l'âme vers les niveaux de connaissance élevés pour ressentir sa divinité. Autant dire tout de suite que tout est inversé chez les gnostiques: le "ciel" est en fait le bas, la méditation "spirituelle" est en fait basée sur l'énergie sexuelle, et les pratiques de "spiritualité" sont en fait la magie cabaliste et les cultes sacrilèges.

Mais alors, mais alors, mais alors... Qui est Dieu?
Ben, Dieu, c'est le grand Tout, dont nous sommes issus et auquel nous retournerons.

C'est clair dans les écrits de Wojtyla et dans ceux de Ratzinger: il n'y a pas d'enfer, pas de limbes, pas de purgatoire. Après le vie, il y a l'incorporation au grand tout. Nous devenons enfants de Dieu par la prise de conscience de notre divinité... Enfin, officiellement, parce que ça, c'est la version "soft".

Bergoglio achève de le prouver en imposant l'idéologie écologiste, qui est gnostique: l'univers est Dieu, et nous participons à sa divinité en tant qu'hommes, quelle que soit notre "religion".

Conséquences pratiques: l'indifférentisme religieux apparent, et la lutte entre Satan et l'Eglise. mais aussi les cultes sacrilèges, la pédophilie et l'homosexualité.
Mais nous verrons tout ça plus tard.
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Mai - 08:54 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Il y a toutes sortes de gnostiques: la FM, les satanistes, les catholiques conciliaires... En fait, tous ceux qui se réunissent à Assise sont gnostiques. Evidemment, qu'ils l'admettent ou pas, leur dieu est Satan et leur ennemie est l'Eglise.

Toutes les philosophies gnostiques appliquent deux principes: la loi du nombre et la participation.

Le nombre:
Puisque la divinité est le grand Tout et que les âmes sont divines, le rassemblement de nombreuses âmes produit une émanation de la divinité. C'est la théologie des nouvelles communautés de l'église conciliaires: leur "présence réelle", c'est l'essence divine produite par le rassemblement. On retrouve ça dans le renouveau charismatique, chez les focolari, le chemin néo-catéchuménal etc... Plus généralement, les modernistes ne croient plus à la Présence Réelle dans l'hostie consacrée, mais à un "esprit réel" produit par la communauté.


Si on va plus loin, un groupe de personnes qui croient une même chose produit une vérité. C'est la base de la tolérance gnostique. On ne peut pas dire qu'une idée est fausse si un groupe de personnes y croit. Incompatibilité avec le catholicisme: il y a UNE vérité, et elle demeure l'unique vérité même s'il n'y a plus qu'une personne qui y croit.

Il en va de même pour le bien et le mal: pour les gnostiques, si un groupe de personne croit qu'un mal est bon, alors on ne peut plus dire que ce mal est vraiment mal.

La loi du nombre est la base de la démocratie, et c'est normal puisque la démocratie a été inventée par les païens, c'est-à-dire les adeptes des démons.

La démocratie est opposée à l'Eglise catholique.

Exemple concernant la crise dans l'Eglise: l'église conciliaire revendique le titre d'"église universelle" parce qu'elle a un grand nombre d'adeptes. Mais elle n'a plus de véritables vocations, il n'y a plus de prêtres, ou alors ils ont fait le choix de le devenir par convenances personnelles, sans répondre à un appel de Dieu.
La Tradition produit plus de fruits, même si numériquement elle est moins nombreuse. La vérité s'oppose au nombre.

La loi du nombre est incontournable dans la vie actuelle (nombre "like" sur une video, nombre de votes, nombre de followers, nombre d'inscrits... On n'y échappe pas.)



La participation:
On devient gnostique par contamination, au moyen de la participation. Une participation évidente est l'initiation, l'œuvre au noir, au cours de laquelle on donne son nom et son argent. C'est un pacte.

Mais plus généralement, la participation à la gnose est une démarche de soumission aux démons. C'est le grain d'encens qu'on brûle pour un faux dieu.

La loi du nombre, qui est complètement rentrée dans les esprits, a permis d'annuler la méfiance vis-à-vis de la participation: "ce n'est pas grave parce que tout le monde le fait". Mais non. Une participation est toujours individuelle et elle est toujours un acte de soumission. Elle donne une légitimité au bénéficiaire.

Bientôt on verra les gens signer leur apostasie en pensant qu'un geste extérieur ne les engage pas.



Nombre et participation:

Les gnostiques pensent que la puissance de leur dieu est augmentée par le grand nombre de participants à la gnose.
C'est absurde évidemment: la puissance d'un démon ne varie pas, même si son pouvoir de nuisance augmente quand un grand nombre d'adeptes se met sous son autorité est agit sur ses ordres. Les démons restent des créatures et ils ne pourront jamais rivaliser avec Dieu, même s'ils ont soumis la quasi-totalité des hommes.

Pourtant, pour eux, le combat final se joue sur le nombre. S'ils réussissent à subjuguer tous les hommes, Satan aura gagné et deviendra dieu, l'enfer deviendra le paradis et le paradis deviendra l'enfer.
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Mai - 12:58 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Niveaux d'initiation et de mensonge:

La participation est une forme d'initiation. En participant à un culte gnostique, on finit par le devenir en intégrant les "vérités" (mensonges). C'est une forme de contrôle mental.

Vatican2 a produit des textes gnostiques. La "nouvelle messe" est gnostique, c'est un culte de sauvés, parce que les âmes sont divines. Wojtyla était gnostique. Ratzinger l'est toujours. (cf. "Le crucifiement de Saint Pierre" de Pascal Bernardin).

Même si on n'a pas l'intention de devenir gnostique, la participation à la nouvelle messe rend les fidèles gnostiques.


La gnose est une religion. Son Dieu est Satan et sa pratique religieuse est la magie cabaliste.


Satan singe la Sainte Trinité avec sa trinité satanique (Brahma-Vishnou-Krishna ou Isis-Osiris(ou Seth)-Horus ou autres appellations), dans laquelle il n'y a qu'une personne sous trois figures: c'est Satan sous trois déguisements. La figure féminine a plusieurs noms. C'est la Gospa de Medj, la Sainte-Esprite, "M", Isis... Bref c'est une fausse Sainte Vierge. Le film "M ou le troisième secret" est un film gnostique qui sert à remplacer la vraie sainte Vierge par Satan.


Les gnostiques présentent le vrai Dieu comme un être mauvais qui veut laisser les hommes dans l'ignorance et la souffrance, leur imposant une religion de sacrifices et de souffrances. Satan au contraire leur apporte un salut facile et une vie de jouissance par la connaissance de leur propre divinité. L'illuminisme amène l'âme à la jouissance pleine de vanité. Le corps doit répondre à ses penchants naturels (l'impureté) pour se réaliser.


L'origine démoniaque de la gnose est évidente, puisque l'initiation consiste à plonger les adeptes dans le péché mortel.
Evidemment, il y a différents stades. Les sociétés secrètes véritablement sataniques commencent directement par un sacrifice humain (exemple: le KGB auquel on accède par un meurtre). Mais d'une façon ou d'une autre, à un moment de l'initiation il faudra tuer... IVG, euthanasie, suicide, rite satanique... On a le choix.


Le boulot du Vatican gnostique est de préparer "l'ère du Verseau" des gnostiques, où tous le hommes seront unis par l'acceptation de la religion réellement satanique, sacrifice compris. Il faut évidemment éradiquer la Messe qui permet au Christ d'être réellement présent sur terre. Il faut "diminuer sa puissance" (n'importe quoi!) en refusant de lui rendre un culte et en profanant les hosties consacrées, par un rite de magie noire.


Un FM ne s'agenouille jamais dans une église, au cas où. Bergoglio refuse de plier le genou devant le Saint Sacrement... Logique.


Quand le nombre de vrais chrétiens sera très réduit, ils révèleront que leur dieu n'est pas la Sainte Trinité, et il faudra choisir entre Satan ("Lucifer" ou "Isis") qui leur promettra la jouissance et les prodiges démoniaques, et la Sainte Trinité avec les persécutions. Evidemment, ils feront croire que le Dieu des vrais Chrétiens est faible puisqu'il ne sauve pas les siens...




Ce texte est déjà long, mais je termine avec l'application aux rencontres inter-religieuses:

Premier niveau d'initiation: Nous avons tous le même Dieu (le Père) donc toutes les religions veulent établir un lien avec Dieu et elles sont toutes bonnes. (époque de Wojtyla)
Deuxième niveau d'initiation: nous avons tous un même Dieu (l'univers, l'Eternel, le Grand Tout). La pratique religieuse importe peu. Ce qui compte, c'est la connaissance de l'existence du Grand Tout. (époque de Ratzinger)
Troisième niveau d'initiation: toutes les religions autres que le catholicisme véritable ont Satan pour objet. Leur union entraînera la défaite du vrai Dieu. (époque de Bergoglio)

Une personne qui adhère au premier niveau est déjà gnostique.
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Mai - 13:40 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Credo gnostique:

La "théologie" gnostique est assez confuse, et il y a plusieurs mythes fondateurs assez différents. Ce foisonnement sert principalement à intéresser les intelligences en leur faisant croire à une grande richesse spirituelle. Mais le but de ces mensonges est seulement d'éloigner les fidèles de leur recherche de vérité pour les conduire à l'apostasie. Les différentes théologies gnostiques ont été bien étudiées par Jean Vaquié, dans ses œuvres rééditées sous formes de cahiers aux éditions a-c-r-f.


La gnose existe depuis toujours. Elle s'est développée en opposition à la vraie religion. Caïn et Abel avaient déjà deux religions différentes.


Les gnostiques prétendent que leur religion est vraie parce qu'elle remonte aux origines. C'est une présentation mensongère de la réalité. La religion catholique rassemble toute la Tradition depuis la Création du Monde, la voilà la religion primordiale. Le sacrifice d'Abel est mentionné dans le canon de la Messe.

Mais de tout temps, des hommes ont été séduits par Satan et se sont éloignés de la transmission véritable. L'Eglise réellement catholique est la seule tige qui perdure depuis la Création du Monde. Tous les rejets hérétiques ont été sectionnés au fil du temps et se sont retrouvés dans la gnose.

La religion de Satan, sous toutes ses formes, récupère toutes les tromperies. Elle est accompagnée de prodiges magiques qui séduisent les hommes et les conduisent à leur perte.

Aux temps apostoliques, les gnostiques voulaient s'appuyer sur les Ecritures pour valider leurs théories. Comme c'était impossible, ils ont rédigé leurs propres "évangiles" en se réclamant de l'un ou de l'autre des apôtres. Ce sont les écrits apocryphes, qui ne sont pas reconnus par l'Eglise catholique. Dans l'"évangile" de Judas par exemple, Judas est un héros et c'est Jésus lui-même qui lui a demandé de le livrer, ce qui lui permettait de mourir pour retourner au Grand Tout.


William Guy Carr a aussi étudié le credo des illuminatis, qu'il présente dans son testament spirituel "La secte des Illuminés, débat sur la conspiration contre le Christ".
Pour beaucoup de gnostiques, Jésus (identifié à saint Michel) est le frère et l'adversaire de "Lucifer" (les gnostiques l'appellent comme ça, mais il ne porte plus ce nom depuis sa chute, nous l'appelons Satan). Le combat de saint Michel et Satan au Ciel se poursuit sur la terre et il concerne le salut des hommes.

Pour les gnostiques, Jésus veut le malheur des hommes. Il leur propose une façon douloureuse d'atteindre le Grand Tout après la mort. Satan au contraire leur apporte la connaissance de la jouissance charnelle qui permet aussi d'augmenter l'harmonie de l'univers. Tout le culte gnostique est basé sur l'impureté et la liberté de commettre les péchés les plus ignobles, sous prétexte de connaître plus intensément la nature humaine. La méditation est centrée sur soi-même et c'est l'énergie sexuelle qui permet d'atteindre les états d'illumination (liés à un fonctionnement dégradé du cerveau).

Dans toutes les fausses religions, un dieu ou une déesse (figure de Satan) vient au secours des hommes en leur apportant la connaissance et la santé en même temps que la jouissance charnelle. La gnose d'Extrême-Orient est accompagnée d'une imagerie proprement pornographie et de magie monstrueuse. C'est le visage de la gnose, qu'elle cache si elle doit se répandre dans les pays catholiques.



Le secret:

La gnose se répand dans le secret pour se mettre à l'abri de la vraie religion. C'est d'autant plus vrai depuis les débuts de l'Eglise. La synagogue de Satan, qui existait à l'époque du Christ, était déjà constituée de ceux qui se disaient Juifs (c'est-à-dire de la vraie religion de Dieu) mais ne l'étaient pas et préféraient rendre un culte à Satan. Après la Pentecôte, tous ceux qui avaient compris que Jésus était le Messie mais ne voulaient pas de la vraie religion (le christianisme) ont rejoint ce groupe, dont le but a été de former des adeptes pour combattre la véritable Eglise.

Les sectes, les hérésies, les fausses religions, la FM ont toutes été fondées par les gnostiques. Même si leurs idéologies sont différentes, elles ont toutes un même adversaire: le Christ. C'est assez évident aux rencontre inter-religieuses d'Assise.



L'âge d'or:

Les gnostiques attendent un Nouvel Âge dans lequel l'harmonie de l'univers sera atteint (comprendre: tous les adeptes de Jésus-Christ seront éliminés).

Pour eux, plus le nombre de gnostiques augmente, plus l'univers peut se communiquer aux hommes, par l'illumination de prophètes de plus en plus nombreux. Ces êtres "éclairés" ont atteint des degrés supérieurs d'illumination et peuvent capter des messages d'entités supérieures et même extra-terrestres. Leurs révélations amèneront les hommes à un état d'harmonie globale qui apportera la paix (par la nouvelle religion universelle, véritablement satanique).

Il est bien évident que cette illumination vient des démons. Les "êtres supérieurs" ne sont pas autre chose. Mais les gnostiques prétendent qu'il existe un "monde intermédiaire" entre la terre et le Ciel, qui est le monde des esprits. L'illumination permet à l'âme de se projeter dans ce monde et de communiquer avec les esprits. C'est la base de la quasi-totalité de la "littérature jeunesse" actuelle, c'est dire si les gnostiques se sentent proches de l'âge d'or!

Lorsque la symbiose sera atteinte, l'Univers pourra s'incarner et produire un homme qui résumera en lui toute la spiritualité de tous les individus. L'antéchrist, évidemment. C'est le thème du livre "Le maître de la terre" du prêtre catholique Robert-Hugh Benson.


L'androgyne:

L'homme évolué, pour les gnostiques, est l'homme illuminé qui détient la connaissance. Cet homme est au-dessus des autres. Il existe trois catégories d'hommes: les surhommes (les gnostiques), les idiots utiles (initiés qui n'ont pas compris que la raison d'être de la gnose est le combat contre le Christ), et les sous-hommes (les hommes qui refusent d'être initiés).

L'être évolué est appelé à être androgyne pour rassembler en lui toutes les tendances charnelles. (Pas la peine de commenter l'actualité, mais on voit qu'ils se cachent de moins en moins.)

Le respect dû à un homme n'est lié qu'à son degré d'illumination. Chez les gnostiques, un enfant peut initier un adulte, un laïc peut initier un évêque. On n'admirera pas quelqu'un pour sa pratique des vertus évangéliques mais pour son grade, même si objectivement c'est une ordure.

Finalement, la façon la plus nette de reconnaître un gnostique, c'est sa vanité.
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 16:34 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Stratégie gnostique:

Les gnostiques n'attaquent pas de front, mais ils infiltrent et ils pourrissent tout.

Sous prétexte de revenir à la vérité des origines, ils éloignent les fidèles de l'enseignement inchangé transmis par l'Eglise et leur font miroiter les richesses de nouvelles connaissances. Mais c'est un piège qui utilise leur vanité et leur concupiscence. Une fois éloigné de l'Eglise, on tombe dans l'apostasie en absorbant l'état d'esprit des gnostiques, et on est préparé à changer de Dieu.

La première étape est le changement de la langue liturgique. Cette méthode a été utilisée pour le Christianisme russe au moment du Raskol. Elle a aussi été appliquée à l'Eglise catholique, au moment de la réforme protestante (Luther était gnostique rose-croix) et à Vatican2. A l'occasion de la traduction, on introduit un glissement de sens, qui sera aggravé à chaque nouvelle "traduction", qu'on annonce plus conforme à la "tradition" originelle. Mais on glisse toujours plus dans les symboles gnostiques.

Rien n'échappe à la démolition: la personne de la Sainte Vierge, les paroles des prières, le sens des symboles, le but des sacrements... tout est modifié. Le mensonge s'infiltre partout, mais toujours en utilisant les notions catholiques qui sont retournées contre le Christ. La sainte Vierge devient la représentation féminine de Satan, les sanctuaires catholiques deviennent des centres inter-religieux, la Messe devient un culte rendu au "Seigneur de l'Univers" (le Grand Tout)...

Le peintre gnostique Mucha représente par exemple la "Vierge au Lis" comme un esprit un peu inquiétant, il explique le Pater Noster en y découvrant les 7 étapes de l'illumination...



Langue symbolique:

Les gnostiques attachent un sens différent à tous les mots. Le plus souvent, des connotations obscènes y sont attachés. L'impureté est la base de toute la religion satanique.
On peut consulter ce site catholique qui analyse la langue symbolique:

http://avecjesusetmarie.blogspot.fr/

D'après ce site, il y a très peu d'images catholiques qui ne contiennent pas de symboles gnostiques, et la totalité de l'Eglise a été contaminée par la gnose.



Inversion:

Dans les délires gnostiques, tout est inversé. On est trompé en pensant trouver des notions catholiques, mais le mal est lié à Jésus et le bien représente Satan.
Par exemple, la statue de Saint Michel inaugurée au Vatican par Bergoglio et Ratzinger représente en fait Satan terrassant Saint Michel (c'est-à-dire Jésus). En effet, l'individu qui domine est sensuel: c'est Satan.



Quand le Vatican dit "catholique", il faut comprendre "gnostique". Quand le Vatican loue la charité, il faut comprendre "la sensualité", etc...


Corruption de la jeunesse:

Toute la littérature pour la jeunesse, tous les films sont gnostiques.

Disney faisait partie d'une secte satanique.

Les dessins animés de Miyazaki sont gnostiques. On s'en douterait, avec la quantité de dieux qu'on y trouve... Mais l'opposition entre Satan sous une apparence féminine bienveillante et Jésus, figure masculine stupide et malveillante, est aussi présente. Dans Ponyo, la déesse de la mer est Satan, source de vie et de bonheur. Le méchant sorcier roux est Jésus, et il veut s'approprier les bienfaits de la magie de sa femme...



Mention spéciale pour la série recommandée par l'Education Nationale, "Les messagers du temps", d'Evelyne Brisou-Pellen.
Un trio (ou plutôt une trinité) se réincarne dans chaque roman, envoyée par le Grand Druide de l'Univers (le Grand Tout) pour rétablir l'harmonie. Cette trinité est constituée de trois personnages sataniques présentés comme bienveillants: une fille guérisseuse, un garçon vaillant et un garçon efféminé artiste. Ils sont confrontés à un Adversaire adepte du mal, qui représente Jésus. Les romans tournent en dérision toutes les pratiques religieuses catholiques, mais à l'inverse, tous les personnages "initiés" (templiers, magiciens...) ont de réels pouvoirs et les mettent au service de l'harmonie.


D'une façon générale, il y a beaucoup de personnages féminins purs et souffrants dans les histoires pour enfants. Ces personnages représentent le pauvre Satan sous sa figure féminine, confrontée à la persécution de la part de Jésus. La conséquence est que les adultes catholiques sont conditionnés pour croire sur parole les faux mystiques qui étalent leurs problèmes de santé, leurs stigmates gores et les prétendues persécution qu'ils subissent. Mais on sait que ces pervers sont heureux de souffrir par vanité.

On a parlé des problèmes de littérature pornographique dans les établissements d'enseignement faussement catholiques. Comment s'en étonner? Il faut initier les enfants à l'impureté pour en faire de bons petits gnostiques...

Mais les vrais catholiques sont toujours présentés comme des êtres haineux et intolérants dont il faut se débarrasser.
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 17:08 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

PS: en ce qui concerne la littérature jeunesse, il faut aussi mentionner les bandes dessinées...
Tintin est gnostique, initié dans "l'île noire".

La crème de la crème en matière de littérature gnostique, c'est "l'incal":
https://fredericbaylot.wordpress.com/2015/10/19/lincal-le-grand-oeuvre-alch…

Le personnage Solune incarne l'androgyne parfait.
Revenir en haut
Violaine
Ecrivain de Garabandal

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 1 363
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 21:11 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

faut pas pousser quand meme, je ne suis pas gnostique et j'ai lu tous les tintins, mes frères aussi, et cela ne nous a pas marqué,
violaine
_________________
« La dignité de l’homme, par rapport à toute autre créature, est d’obéir directement à Dieu, et aux hommes seulement si leurs ordres sont conformes à la volonté de Dieu ».
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Lun 29 Mai - 08:46 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Oui, je suis d'accord, il y a des degrés différents. Dans Tintin, ce ne sont que des clins d'œil. Mais actuellement, un enfant qui commence à lire des bandes dessinées va être orienté ensuite vers les mangas ou les BD violentes. A notre époque, les gnostiques se cachaient plus. Nous n'aurions jamais supporté la vue d'un manga. Maintenant la gnose s'impose par l'image: bandes dessinées, films d'animation et jeux vidéo.

Les romans gnostiques lus en école primaire ("les messagers du temps") vont inciter les enfants à continuer avec Harry Potter, et finalement l'Epée de Vérité qui est 100% satanique.
Revenir en haut
Violaine
Ecrivain de Garabandal

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 1 363
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Lun 29 Mai - 21:03 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

oui Zélie  nos jeunes enfants sont endoctrinés dès la maternelle par les lectures, les vidéos, les jeux diaboliques, d'ailleurs on ne voit plus que cela dans les mains de nos enfants, satan fait tout pour enlever la pureté et l'innocence des enfants, les enlever à nos familles.

violaine
_________________
« La dignité de l’homme, par rapport à toute autre créature, est d’obéir directement à Dieu, et aux hommes seulement si leurs ordres sont conformes à la volonté de Dieu ».
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Mer 31 Mai - 08:19 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Evidemment, ils sont entraînés. Tout l'environnement est corrompu. Les enseignants, les camarades de classe, et même l'église conciliaire.
C'est tellement plus confortable de faire partie du troupeau et de jouir d'une apparente cohérence entre le monde et l'église. Même dans la Tradition, beaucoup de fidèles soutiennent l'accord avec Rome pour le confort de faire partie du troupeau...


Jean Vaquié en parle dans son texte "la marée gnostique" (cahier N°10, éditions ACRF):

Citation:

L'une des thèses de la Rencontre de Cordoue est l'unité essentielle de toutes les mystiques. Pour les congressistes, il n'y a pas lieu non plus, quand on étudie un état "imaginaire", de se poser la question de son éventuel inspirateur extérieur: la distinction entre une "vraie mystique" qui serait inspirée par Dieu et une "fausse mystique" qui serait le résultat d'une synergie humano-diabolique, est une distinction totalement illusoire qui était autrefois enseignée par l'Eglise mais qui ne se justifie plus et qui n'est pas retenue par les savants de Cordoue.

Pour eux, les états mystiques, qu'ils soient religieux ou simplement "philosophiques", prennent naissance naturellement quand certaines vibrations cosmiques entrent en résonance avec la psychologie humaine élevée à un certain degré de réceptivité.



Si le mondialisme gnostique soutient ces thèses avec toute la puissance des sociétés secrètes (leur argent, leurs medias, leurs moyens matériels démesurés), il est forcément beaucoup plus facile de se laisser imprégner.

Dans les années 60, Vatican2 a abaissé les défenses de l'Eglise et a jeté les fidèles catholiques en pâture à la gnose. Son œuvre de destruction a été accompagnée matériellement par l'implantation de la télévision (commencée après guerre). La télévision est un outil maléfique de contrôle mental, et le support de la mondialisation.
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Juin - 14:49 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Dans son livre "le crucifiement de saint Pierre" (2009), Pascal Bernardin montre que la religion conciliaire est gnostique. Il met en parallèle
- les textes de la Tradition catholique,
- les textes gnostiques (écrits d'Albert Pike te René Guénon en particulier),
- les écrits de Vatican2 et des papes conciliaires (Wojtyla et Ratzinger, avant et après leur élection).

Il n'y a aucun doute possible: la religion issue de Vatican2 est gnostique et en totale contradiction avec la véritable religion catholique.

Voici quelques extraits du livre:

Le combat final:
Citation:


L'histoire de l'humanité est l'histoire du salut et de la lutte entre les deux Cités pour la conquête des âmes, seul enjeu qui vaille. D'essence diabolique, la Révolution est une révolte contre Dieu inspirée constamment par Satan. Son but ultime est la destruction de l'Eglise et l'édification de la contre-église. Cette vérité élémentaire oubliée, le fil conducteur est brisé, l'histoire s'obscurcit, perd son sens et devient un mystère incompréhensible. Les pages qui suivent ne peuvent se comprendre sans garder constamment à l'esprit ce cadre d'analyse.

Le vingtième siècle a été marqué par plusieurs dates capitales de ce combat eschatologique. Dans l'ordre spirituel, deux événements majeurs se distinguent: les apparitions de Fatima et le concile Vatican II. Dans l'ordre politique, le principal événement [si l'on omet l'apparition de la télévision] est incontestablement la promulgation du Nouvel Ordre Mondial par le président Bush. Enfin, il n'est guère besoin d'être prophète pour annoncer que le XXIe siècle verra, voit, l'apparition d'une spiritualité globale.



La nature diabolique de Vatican II:
Citation:

Vatican II marque une rupture inouïe avec l'enseignement de l'Eglise, rupture due à l'influence des idées maçonniques et gnostiques sur les Pères conciliaires.

Cette révolution bénéficie donc du soutien de toutes les puissances de ce monde, de tous les ennemis de l'Eglise qui travaillent depuis deux millénaires à sa destruction. Ceci nous assure qu'ils pèsent de tout leur poids pour empêcher tout retour en arrière et pour aggraver la subversion de la doctrine et de l'Eglise conciliaires. Et il est certain que cet élément doit peser également fort lourd dans l'analyse de la Rome actuelle: la Rome conciliaire a été investie par la maçonnerie et prêche une doctrine gnostique, panthéiste - la doctrine des ennemis de l'Eglise, qui ne reculeront devant rien pour ne pas relâcher leur emprise sur elle. Nul ne saurait s'interroger sur notre sainte Mère l'Eglise en omettant de caractériser l'esprit qui a inspiré Vatican II et qui gouverne l'Eglise conciliaire depuis cinquante ans, esprit maçonnique et antichrétien.


Il est donc impossible d'interpréter les textes de Vatican II à la lumière de la Tradition, malgré toutes les ambiguïtés dont ils ont été enveloppés. L'interprétation authentique des nouveautés de Vatican II et des encycliques qui l'ont suivi a été donnée par les papes: elle est entièrement naturaliste, panthéiste et gnostique.

La seule interprétation possible de Vatican II à la lumière de la Tradition est sa condamnation sans appel, que les papes anté-conciliaires avaient d'ailleurs renouvelée par avance à de nombreuses reprises. Aucun accord n'est possible entre le Christ et Bélial, entre le panthéisme et la doctrine de la création, entre l'affirmation de notre divinité et la doctrine de la grâce. La confusion entre la nature et la grâce constitue précisément le péché de l'ange. Vatican II, d'essence révolutionnaire, n'est que le prolongement de la révolte contre Dieu.



panthéisme: l'univers est Dieu, nous sommes une émanation du Dieu-univers (contraire à la création ex nihilo).
naturalisme: notre nature est divine, donc la grâce vient de nous-mêmes (contraire à la doctrine de la grâce: nous ne pouvons rien par nous-même, c'est la grâce de Dieu qui nous justifie).
gnose: l'homme est de nature divine et il doit parvenir à prendre conscience de sa nature réelle par la connaissance (confusion entre la créature et le Créateur).


Ces idéologies sont l'expression des trois mensonges du démon:
- Vous ne mourrez pas,
- Vos yeux s'ouvriront (illumination),
- Vous serez comme des dieux (vous serez des dieux),
- Vous connaîtrez le bien et le mal (= vous déciderez de ce qui est bien ou mal).
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Juin - 15:24 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Principe de précaution:

Il arrive que les discours ou les textes des gnostiques comportent des contradictions apparentes, ce qui est particulièrement frappant actuellement avec les déclarations du Vatican.
Quand une partie du discours est contraire à la doctrine catholique, il faut tout rejeter, parce que la partie apparemment catholique est certainement énoncée en langage inversé.

Un vrai catholique ne connaît pas les références des gnostiques: langage symbolique, talmud, magie kabbaliste, mots hébreux, numérologie, toutes ces choses dont il vaut mieux ne pas s'approcher.

Mais on peut savoir par exemple que pour les gnostiques, "Satan" désigne Jésus.
Pour les catholiques, Lucifer n'existe plus: c'était le nom d'ange de celui qui est devenu le prince des démons et que nous appelons maintenant "l'adversaire", Satan.
Pour les gnostiques, Lucifer est le porteur de Lumière et Satan est Jésus.

Le père Armoth, "exorciste" du Vatican, était charismatique. Quand il déclarait que Lucifer était le chef et Satan le général en chef, on peut se demander ce qu'il voulait dire, non?

Voici une illustration du principe de précaution:



Cette image est gnostique parce qu'elle n'est pas conforme à la religion catholique: pour un Catholique, il est scandaleux de mettre sur un pied d'égalité Jésus, qui est Dieu, et Satan, qui est une créature.

Donc, quel est le sens de cette image? C'est simple: l'être immonde est en fait Jésus, et l'être lumineux est Satan.
Les gnostiques prétendent que Jésus est mauvais parce qu'il envoie en enfer ceux qui ont commis un péché mortel, c'est pourquoi ils associent toujours les images de l'enfer à Jésus. Leur dieu au contraire promet une vie facile et pleine de jouissances, représentée derrière le faux Jésus.

Ce principe de précaution est résumé dans cette formule de Louis-Hubert Rémy:
Citation:

Ce qui n’est pas théologie catholique est théologie gnostique.

citation trouvée ici:
http://blog.catholicapedia.net/2017/06/03/laicite/

Cette mise en garde est nécessaire avant d'aborder la suite: les écrits incontestablement gnostiques de Vatican2 et de ses papes.
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Juin - 20:41 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Jésus ou l'homme qui se réalise Dieu:

Dans les écrits gnostiques conciliaires, Jésus est l'homme qui a pleinement réalisé la divinité de la nature humaine. Par lui, c'est l'humanité qui se réalise divine: Dieu s'incarne en tout homme. De là la fameuse "dignité humaine" chère aux conciliaires: la dignité de l'homme, quelle que soit sa religion, est infinie, puisque l'homme est Dieu. Il n'y a plus de déchéance due au péché originel.

Ce n'est pas le sacrifice de Jésus-Christ qui nous sauve. Ce qui fait de nous des dieux, c'est sa pleine réalisation de la divinité de l'homme, et son union au Dieu-univers qui nous indique notre dignité.

Jésus représente l'ultime évolution de l'homme, qui au cours des siècles a cheminé vers la conscience de sa divinité.
Jésus est le plus humain des hommes, l'homme dans sa plénitude.

Dès lors, "Jésus", c'est chaque homme qui réalise sa divinité. Il faut donc faire la différence entre l'homme-Dieu (chaque homme qui est Dieu) et le personnage historique de Jésus.

Citation:

"L'homme historique Jésus est le Fils de Dieu, et le Fils de Dieu est l'homme-Jésus. Dieu devient événement pour l'homme à travers les hommes, et plus concrètement encore: à travers l'homme dans lequel se manifeste la réalité définitive de l'être de l'homme et qui, en cela même, est simultanément Dieu." (cardinal Ratzinger, la foi chrétienne hier et aujourd'hui)


Citation:

"Si en se "perdant" ainsi, [Jésus] reste pourtant entièrement lui-même, s'il est celui qui s'est trouvé en se perdant (cf Mc 8, 35), n'est-il pas alors le plus humain des hommes, la plénitude même de l'humain? Avons-nous alors encore le droit de résorber la christologie (discours sur le Christ) dans la théologie (discours sur Dieu)? Ne devons-nous pas plutôt revendiquer Jésus passionnément comme homme, et faire de la christologie un humanisme, une anthropologie? Ou alors, l'homme authentique, par le fait même qu'il est entièrement et authentiquement homme, serait-il Dieu, et Dieu serait-il précisément l'homme authentique? Serait-il possible que l'humanisme le plus radical et la foi au Dieu de la révélation se rejoignent ici jusqu'à se confondre?" (cardinal Ratznger, la foi d'hier et d'aujourd'hui)


Citation:

"Jésus est le Christ. Dieu est homme et avenir de l'homme; cela signifie donc être un avec Dieu, et par conséquent être un avec l'humanité qui sera un homme unique définitif dans l'unité complexe qui crée l'exode de l'amour." (cardinal Ratzinger, les principes de la théologie catholique)


Citation:

"A la "plénitude du temps" correspond, en effet, une particulière plénitude de la communication que le Dieu un et trine fait de lui-même dans l'Esprit Saint. "Par le Saint-Esprit" s'accomplit le mystère de l'"union hypostatique", c'est-à-dire l'union de la nature divine avec la nature humaine, de la divinité avec l'humanité dans l'unique Personne du Verbe-Fils.[...] L'Incarnation de Dieu-Fils signifie que la nature humaine est élevée à l'unité avec Dieu". (Jean Paul II, Dominum et vivificatem)


Citation:

La théologie de l'incarnation tend à une vision statique et optimiste. Le péché de l'homme apparaît facilement comme un stade transitoire, d'importance assez secondaire. Ce qui est décisif dans cette optique, ce n'est pas que l'homme soit en état de péché et doive être guéri; il s'agit bien plus que d'une simple réparation du passé: l'important, c'est la progression vers l'union intime de l'homme et de Dieu." (cardinal Ratzinger, la foi chrétienne hier et aujourd'hui.)
Revenir en haut
Zélie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 2 835
Localisation: France-Auvergne
Féminin

MessagePosté le: Dim 4 Juin - 13:31 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique Répondre en citant

Toutes les citations sont extraites du livre "le crucifiement de saint Pierre".

La "dignité de l'homme":

Dans les textes conciliaires, il y a confusion entre le Créateur et la créature: ce qui ne s'applique qu'au Christ est appliqué à chaque homme. Le mystère de l'Incarnation est le mystère de Dieu qui s'incarne en chaque homme. Chaque homme est prêtre, et les prêtres, les vrais, doivent être appelés "prêtres hiérarchiques" pour être distingués des fidèles. Ce sont en fait des directeurs spirituels qui doivent faire prendre conscience aux fidèles de leur salut et de leur sacerdoce.

Citation:

"A la lumière de ces textes [du concile], nous pouvons voir clairement la "subordination" réciproque entre le sacerdoce commun et le sacerdoce hiérarchique de l'Eglise. Le Christ a institué celui-là en tant que fonction de celui-ci; il n'est donc pas seulement hiérarchique mais aussi "ministériel": il doit servir (ministrare) pour que soit maintenu et développé dans le Peuple de Dieu tout ce qui porte témoignage de sa participation au sacerdoce du Christ, en d'autres termes de cette attitude qui dérive de cette participation.

Cette attitude, par laquelle l'homme confie sa propre personne et le monde à Dieu, est l'expression la plus simple et la plus profonde de la foi, le témoignage intérieur offert au Dieu de la création, de la révélation et de la rédemption. Le ministère des évêques et des prêtres est orienté vers cette attitude même. C'est ainsi que le ministère des prêtres et celui des croyants sont intimement liés à l'Eucharistie, par laquelle le Christ invite les hommes "à offrir leurs propres vies, leurs travaux et toute la création" avec lui (Presbyterorum ordinis, 5) et les invite à offrir des "sacrifices spirituels" à Dieu. L'œuvre de notre salut est accomplie dans le sacrifice divin de l'Eucharistie (Presbyterorum ordinis, 2) par laquelle la hiérarchie remplit sa fonction principale."
Karol Wojtyla, Sources of Renewal)




Le péché:

L'homme est Dieu, et ses actes sont divins. L'impureté n'est pas un péché, mais l'expression de l'humanité.

Le mal existe en tant qu'absence de bien. Mais il permet de faire l'expérience de ce qu'est le bien. L'homme ne connaît vraiment le bien que quand il connaît le mal. Le mal est donc une initiation au bien.

Le seul péché est de se séparer du groupe, de s'isoler, ce qui correspond à nier sa propre divinité. Le péché n'est plus une injure faite à Dieu.

Citation:

"L'essence du péché originel consiste dans le morcellement en individualités qui ne connaissent qu'elles-mêmes; et l'essence de la rédemption consiste dans le retour à l'unité de l'image éclatée de Dieu, dans la réunification de l'humanité par le seul et dans le seul qui tienne la place de tous et dans lequel, selon le mot de saint Paul (Ga 3, 28), tous doivent ne faire plus qu'un: Jésus-Christ." (cardinal Ratzinger, Les principes de la théologie catholique).


Citation:

"Seul le repliement délibéré sur soi-même est désormais enfer ou, comme le dit la Bible: seconde mort (cf Ap 20, 14). [...]

Ce texte dirige notre regard plutôt vers la profondeur de l'existence humaine, qui plonge dans l'abîme de la mort, dans la zone de la solitude intouchable et de l'amour refusé, et qui de ce fait inclut la dimension de l'enfer, la porte en elle comme sa possibilité. L'enfer, le fait d'exister dans le refus définitif de l'"être-pour", n'est pas une destination cosmographique, mais une dimension de la nature humaine, l'abîme où elle plonge."
(cardinal Ratzinger, la foi chrétienne d'hier et d'aujourd'hui)



L'enfer n'est donc pas un lieu matériel mais une attitude d'isolement.


Citation:

"En cette dernière période postconciliaire, la théologie aussi bien que la pastorale ont mis l'accent sur l'aspect ecclésial du sacrement de pénitence. Le péché cause du tort à la société, à l'Eglise et à la communauté humaine." (cardinal Wojtyla, Le signe de contradiction)


... mais le péché n'est pas une offense faite à Dieu, ou alors la communauté est Dieu.

L'expression "l'image éclatée de Dieu" de Ratzinger indique bien cette idée: Dieu est la totalité de la communauté. Le but de l'humanité est de retrouver son unité (même dans le mensonge, puisqu'il n'y a pas de péché). Seul le refus de cette unité est inacceptable. D'où les rencontres inter-religieuses, l'œcuménisme conciliaire, le ralliement etc...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:44 (2017)    Sujet du message: Rome gnostique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GARABANDAL, la Voie du Salut Index du Forum -> ACTUALITE -> EGLISE et CONTRE-EGLISE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com